L’arrivée du nouveau billet de 5 euros cartonne

Publié le 26 juin 2013

L’arrivée du nouveau billet de 5 euros cartonne

Pour la zone euro, le mois de mai s’est avéré très important car son début était marqué par l’arrivée du nouveau billet de 5 euros, une nouvelle qui circule à foison aussi bien dans les journaux que sur la toile. Dans les 17 pays où il sera utilisé, son prédécesseur reste valable et échangeable jusqu’à nouvel ordre.

Cette nouvelle devise de la série Europe a été conçue délicatement en vue d’éviter d’éventuelle contrefaçon. On laisse entendre que les autres billets anciens subiront également le même lifting.

Apparemment, le nombre d’émeraude ainsi que la couleur devenue bleu profond produisant un effet de lumière sont les aspects novateurs qui frappent dès le premier regard. Il est fort probable que cet emblème sera soumis aux autres billets de banque européenne à moderniser.

 Structure du nouveau billet

 Le-nouveau-billet-de-5-euros-930-620_scalewidth_630Le 5 euros contemporain est arboré d’un portrait d’Europe au niveau du filigrane et de l’hologramme, il se réfère à un personnage de la mythologie Grecque qui a donné son nom au Vieux Continent qu’est l’Europe.

L’actualisation de ce billet vise à éviter la circulation de faux billets. Avec l‘avènement de la technologie, la nouvelle série bénéficie de signes de sécurité innovantes par rapport à la première série qui remonte à 10 ans passé.

Encore méconnu pour certain

billet de 5 euros

Deux commerçants périgourdins n’ont pas reconnu la nouvelle coupure adoptée par la banque européenne après sa mise en circulation le jeudi 2 mai . L’un a refusé catégoriquement cette monnaie inconnue et l’autre l’a jugé faux après l’avoir soumis à un détecteur de fausse monnaie.

Cela est déplorable, un détecteur qui ne reconnaît pas un billet original. Cette insolite a eu lieu le lundi 6 mai dans la commune de Dordogne. Les billets sont issus d’un distributeur selon Sud-Ouest qui rapporte la mésaventure du nouveau billet de 5 euros.

Mais il est à noter que selon l’article R642-3 du Code pénal, «Le fait de refuser de recevoir des pièces de monnaie ou des billets de banque ayant cours légal en France selon la valeur pour laquelle ils ont cours est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 2e classe». Une peine, donc,  qui peut aller jusqu’à 150 euros pour les commerçants qui refuseront ce nouveau billet.

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

4132600585_20d140d1ca_o.jpg.1000x297x1

L’apparition de ce nouveau billet est loin d’être réconfortant réplique certain vu qu’elle n’est pas en mesure d’éradiquer, au strict minimum d’atténuer la crise. Le nombre de chômeur augmente de jour en jour et l’Euro est considéré comme une monnaie au service des dettes et non au service du peuple.

La Commission européenne se veut être positif face à la situation même si l’inflation à plus de 2% se fait sentir au niveau de l’économie. Des frais bancaires en surcroît relatifs à la baisse des commissions interchange voire cette commission versée par la banque d’un commerçant à la banque d’un client lorsque ce dernier règle un achat par carte bancaire.

Rejoignez ING Direct et Bénéficiez de 80 € offerts